Ce 1er avril, la Palestine a officiellement rejoint la Cour pénale internationale. Mais le jour où elle pourra réellement poursuivre Israël au sujet de la colonisation et de la guerre à Gaza n’est pas encore arrivé.

La Palestine est devenue ce 1er avril le 123e membre de la Cour pénale internationale. Elle en avait pris la décision il y a trois mois, en signant le statut de Rome ; c’est désormais officiel.

En rejoignant cette juridiction, explique le site américain de la chaîne Al-Jazira, elle pourra désormais déposer des plaintes contre Israël – au sujet de la colonisation et de la campagne militaire à Gaza à l’été 2014 –, mais s’expose également à des poursuites, pour avoir lancé des roquettes de façon indiscriminée sur des civils israéliens.

 

La suite sur Courrier Internationnal